• Colloques,

Séminaire collectif du CREA - Sophie Raineri

Publié le 13 avril 2018 Mis à jour le 13 avril 2018

Dans cette dernière séance du séminaire collectif du CREA de l'année universitaire 2017/18, Sophie Raineri répondra à cette question de la plus haute importance : Mais que font les linguistes avec leurs corpus ?

Date(s)

le 17 mai 2018

17h30-19h00
Lieu(x)
Bâtiment V (Ida Maier)
R14
Mais que font les linguistes avec leurs corpus ?

Le CREA a fait l’acquisition à la rentrée dernière de la licence académique d’un gros corpus informatisé de langue anglaise et d’un logiciel de traitement de corpus de traductions. Mais que font les linguistes avec leurs corpus, seraient bien en droit de se demander les membres du centre, soucieux de savoir s’ils en ont eu pour leur argent. C’est à cette question que je propose de répondre dans le cadre de ce séminaire collectif, en dressant un portrait théorique et pratique de la linguistique de corpus, un courant devenu à peu près incontournable ces vingt dernières années.

L'exposé commencera par une présentation théorique de la linguistique de corpus – ses méthodes, ses postulats de base, ses développements, ses atouts et ses limites – en mettant l'accent sur ses accomplissements dans le domaine de la langue anglaise.

Pour montrer ensuite concrètement comment les linguistes analysent des faits de langue en manipulant les corpus, la présentation sera ensuite resserrée sur un cas d’étude précis : le terme civilization. En synchronie, nous verrons comment les données de corpus permettent de faire émerger le cadre sémantique singulier de civilization (c’est-à-dire l’ensemble des concepts liés qui sont activés dans l’esprit des locuteur et interlocuteur à la mention du terme). En diachronie, l’étude sur corpus nous permettra de découvrir notamment où, quand et comment le terme a fleuri dans les discours politiques britanniques et américains depuis le 16ème siècle jusqu’à aujourd’hui. Les conclusions proposées pourront peut-être alimenter la discussion sur la pertinence du terme pour décrire une partie de nos enseignements.

Plus généralement, cette présentation aura atteint son objectif si elle a non seulement éclairé la question proposée en titre, mais montré aussi que, loin d’être exclusivement réservés aux linguistes, les corpus et leurs outils peuvent servir d’appui, sinon de moteur, à des travaux collectifs transdisciplinaires.

Sophie Raineri est maîtresse de conférences en linguistique et membre du GReG. 

La séance sera suivie d'un pot de fin d'année du CREA. 

Mis à jour le 13 avril 2018