• Séminaire/Journée d'études,

Séminaire Intersectionnalité, cultures et politiques : atelier théorique

Publié le 22 mars 2019 Mis à jour le 14 mai 2019

Lecture du texte de Kimberlé Crenshaw, "Demarginalizing the intersection of race and sex".

Date(s)

le 6 juin 2019

17h à 19h
Lieu(x)
Bâtiment V (Ida Maier)
R13
Plan d'accès
Nous inaugurons les travaux du projet "Intersectionnalité, cultures et politiques" par une lecture critique de l'article académique qui a articulé pour la première fois le concept d'intersectionnalité intitulé "Demarginalizing the intersection of race and sex: a Black feminist critique of antidiscrimination doctrine, feminist theory and antiracist politics", publié en 1989.
Né en 1989 sous la plume de Kimberlé Crenshaw, le concept d’intersectionnalité pointe l’angle aveugle du militantisme traditionnel qui achoppe à rendre compte des discriminations croisées que subissent des populations doublement marginalisées. C’est le cas des noires américaines par exemples, laissées pour compte d’un féminisme *mainstream* essentiellement blanc, mais aussi des mouvements de lutte contre le racisme, où les considérations de sexe peinent à entrer en jeu, comme des revendications syndicales, où les questions de couleur sont peu prises en compte. Invitant à réfléchir les discriminations non plus en terme d’absolus, mais au point de leur intersection, le terme a rapidement essaimé, ouvrant de nouvelles perspectives pour un militantisme moins exclusif, conscient des multiplicités des oppressions croisées – mais un militantisme alors, souvent, soupçonné en particulier en France de faillir à un universalisme soudain mis à mal.

Mis à jour le 14 mai 2019