• Appels à communication (recherche),

Appel à communications : « 'Nor thou nor thy religion dost controule, The amorousnesse of an harmonious Soule' : Repenser les productions et pratiques dévotionnelles dans les îles Britanniques (XVIe-XVIIIes.) »

Publié le 23 juin 2023 Mis à jour le 2 octobre 2023

Une journée d'étude préparatoire aura lieu le 5 avril 2024 à Clermont pour permettre aux chercheurs de présenter leur recherche. Le colloque se tiendra ensuite du 3 au 4 avril 2025 à la Maison de la Recherche de l'Université Paris Nanterre.

Date(s)

du 3 avril 2025 au 4 avril 2025

Lieu(x)

Bâtiment Max Weber (W)

Appel à contributions

En 1624 parut Devotions upon Emergent Occasions, inscrivant l'œuvre John Donne dans une longue tradition de publications dévotionnelles. Quatre cents ans plus tard, les préoccupations énoncées par le poète anglais interrogent tout autant et invitent à une réflexion sur le cheminement et l'héritage des productions dévotionnelles. En effet, celles-ci n'ont jamais cessé d'attirer à la fois pratiquants et lecteurs laïcs tant ils traduisent la complexité et la force de la relation du croyant à Dieu. La dévotion, qui se caractérise par une série d'observances, de devoirs et d'actions religieuses, mais aussi une vie davantage centrée vers l'introversion tend vers le maintien de l'âme dans une disposition de piété et de ferveur. 

  
Ce colloque vise une meilleure compréhension de la position de la dévotion située à l'intersection entre l'expression, l'extériorisation et l'intériorisation : elle peut se traduire dans des actes physiques comme par l'action de l'âme, relevant ainsi à la fois de la sphère du visible et de l'invisible. Ceci invite à envisager comment la dévotion peut être affichée et appréhendée dans les textes, la communication verbale ou le culte silencieux, accompagné ou non de gestes, ou comment elle peut être reprise par des représentations visuelles à travers des emblèmes ou des enluminures. 
  
Lorsque l'on s'intéresse à l'évolution de la dévotion dans une perspective historique, on peut s'apercevoir de l'existence de certaines dynamiques. Un premier cas de figure concerne la circulation de publications dévotionnelles, comme l'illustrent celles du moine Richard Whitford (v.1470-1543?), qui rencontrèrent un succès certain dans les années 1530 à la suite de Werke for Housholders et Werke of Preparacion or Of Ordinaunce unto Comunion or Howselyng, lesquelles se concentrent sur ce que les laïcs étaient tenus de faire dans leur foyer. En 1631, l'auteur anglican Henry Scudder (?-1652) publia The Christians Daily Walk with God pour la première fois, et les éditions ultérieures virent l'ajout de textes de figures non-conformistes telles que John Davenport (1597-1670), John Owen (1616-1683) et Richard Baxter (1615-1691). Ces textes circulèrent massivement ainsi que le montre une traduction allemande de Theodore Haak publiée à Francfort cinq ans après la première publication du livre de Scudder en anglais. Quelques décennies plus tard, The Christian Life from its Beginning to its Consummation in Glory: Together with the Several Means and Instruments of Christianity Conducing Thereunto, with Directions for Private Devotion and Forms of Prayer, Fitted to the Several States of Christians de John Scott (1638/9-1695) fut publié une première fois en 1681 avant qu'une deuxième édition augmentée ne paraisse en 1683–7. Ces deux exemples soulèvent quelques questions : quel rôle les corrections ont-elles joué ? Pourquoi certains écrits ont-ils connu plusieurs éditions au regard d'autres traités dévotionnels ? De tels textes invitent aussi à réfléchir aux événements de la vie ou aux bouleversements historiques qui ont pu empêcher de pratiquer cette dévotion, ou de modifier la manière dont elle a été définie ou perçue : les transformations qui ont suivi la Réforme, les temps de crise pendant la guerre civile, ou le développement de courants religieux dissidents, pour ne citer que quelques exemples. Un troisième point concerne les allusions précises que l'on peut rencontrer à la lecture de certains manuels de dévotion. Parmi ceux-ci, on peut citer les ouvrages qui renvoient à des figures catholiques : dans Motives to Holy Living (Oxford, 1688), il est fait référence aux Abécédaires composés par le frère franciscain espagnol Francisco de Osuna (1492-vers 1540), ainsi qu'à Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582). Quel était l'objectif des références à ces noms et à ces sources ? De plus, certains livres contenaient des prières particulières, à l'instar de « A Prayer to be said by Merchants, Tradesmen, and Handicrafts men » dans The Rules and Exercises of Holy Living (1650) de Jeremy Taylor (1613-1667). De même, on peut s'intéresser aux primers, dont le premier en langue anglaise fut Ortulus Animae, publié par George Joye (1530), ou encore Goodly Primer de William Marshall (1535), ainsi que tout autre témoignage protestant utilisé, ou circulant, à partir des années 1530. 
  
Ce projet cherche à analyser les productions dévotionnelles ayant circulé des prémices de la première modernité jusqu'à la fin du XVIIIe siècle en termes de matérialité, de réception, d'argumentation dans les îles britanniques, et possiblement dans la jeune Amérique. Différents types de supports seront pris en compte : manuscrits, lettres, journaux, textes imprimés. Les chercheurs travaillant dans les domaines de l'histoire religieuse et sociale, de l'histoire des idées, des études textuelles, sont invités à soumettre leurs propositions.  
  
Dans le but de comprendre ces points, les sujets suggérés ci-après pourront être abordés, sans s'y limiter : 
  • la réception des textes dévotionnels dans la sphère publique et privée, dont la description des effets sur les pratiques de dévotion (témoignages conformistes, non-conformistes, récits de conversion…) 
  • la structure argumentative des textes dévotionnels, parmi lesquels le rôle joué par les références intertextuelles (la Bible, les textes patristiques et/ou médiévaux, les livres d'heures, les primers…
  • la circulation des productions dévotionnelles (manuscrits, correspondance personnelle, livres de prières, girdle books…) 
  • la matérialité des productions dévotionnelles (le rôle de l'imprimerie et des imprimeurs, la place des imprimeurs dans la mise en forme et la disposition des textes au sein des ouvrages, la place des textes dévotionnels et les anthologies au sein de la diffusion de l'imprimé, les ajouts de notes et modifications manuscrites dans les ouvrages imprimés...) 
  • les comparaisons entre des productions provenant de différentes dénominations / différents courants religieux 
  • les liens entre productions dévotionnelles et pamphlets politiques et/ou productions scientifiques  
Les langues du colloque sont le français et l'anglais. 
  
Les propositions de communications (25 minutes), d'une longueur de 300 à 500 mots (titre et résumé), assorties d'une courte notice bio-bibliographique, sont à adresser conjointement à Nicolas Bourgès : nbourges@parisnanterre.fr   et Julie VanParys-Rotondi : julie.vanparys_rotondi@uca.fr  pour le 30 septembre 2023.

Bibliographie indicative 
  • CLARKE Elizabeth, DANIEL Robert W. (eds.), People and Piety: Protestant Devotional Identities in Early Modern England, Manchester: Manchester University Press, 2020.
  •  COFFEY, John (ed.), Heart Religion: Evangelical Piety in England & Ireland, 1690–1850, Oxford: Oxford University Press, 2016. 
  •  COLES, Kimberly Anne, Religion, Reform and Women’s Writings in Early Modern England, Cambridge : Cambridge University Press, 2008. 
  •  DUFFY, Eamon, Marking the Hours, English People and their Prayers, 1240-1570, New Haven, London: Yale University Press, 2006. 
  •  DUFFY, Eamon, The Stripping of the Altars, Traditional Religion in England c. 1400 - c.1580. New Haven and London : Yale University Press, Second edition, 2005. 
  •  FANOUS, Samuel, GILLESPIE, Vincent (editors), The Cambridge Companion to Medieval English Mysticism (Cambridge Companions to Literature), Cambridge : Cambridge University Press, 2011. 
  •  FELCH, Susan M., « English Women’s Devotional Writing: Surveying the Scene », ANQ: A Quarterly Journal of Short Articles, Notes, and Reviews, Vol. 24, n° 1-2, 2011, p. 118-130.. 
  •  FORCLAZ Bertrand, MARTIN Philippe (éds.), Religion et piété au défi de la guerre de Trente ans, Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2015 : (troisième partie : “Piété et dévotion”) 
  •  GINN Richard, The Politics of Prayer in Early Modern Britain: Church and State in Seventeenth-Century England, London, New York: Tauris Academic Studies, 2007. 
  •  HANNAY, Margaret P. ed., Silent but for the Word: Tudor Women as Patrons, Translators, and Writers of Religious Works, Kent, Ohio: Kent State University Press, 1985. 
  •  MARTIN Jessica, RYRIE Alec (eds.), Private and Domestic Devotion in Early Modern Britain [2012], London, New York: Routledge, 2016.
  •  NARVESON, Kate, Material Readings in Early Modern Culture : Bible Readers and Lay Writers in Early Modern England : Gender and Self-Definition in an Emergent Writing Culture, Abingdon : Ashgate Publishing Group, 2012.  
  •  ROBERTSON Elizabeth, Early English Devotional Prose and the Female Audience, Knoxville: University of Tennessee Press, 1990. 
  •  RYRIE Alec, Being Protestant in Reformation Britain, Oxford: Oxford University Press, 2013. 
  •  WABUDA, Susan, LITZENBERGER, Caroline, eds., Beliefs and practice in Reformation England, Aldershot: Ashridge, 1998  
  •  WHITE, Micheline ed., English Women, Religion, and Textual Production, 1500-1625, Farnham, Surrey : Ashgate, 2011. 
  • YAMAMOTO-WILSON John R., “The Protestant Reception of Catholic Devotional Literature in England to 1700”, British Catholic History, volume 32, issue 1, May 2014, p. 67-90. 
Partenaires :
  • CREA, Université Paris Nanterre
  • Institut d'Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (IHRIM, UMR 5317), l'Université Clermont Auvergne

Mis à jour le 02 octobre 2023