• Appels à communication (recherche),
  • Colloques / Journées d'études,
  • Langues et cultures,
  • Théâtre,

Autour de Caryl Churchill : journée d'études

Publié le 8 janvier 2024 Mis à jour le 29 février 2024
Caryl Churchill
Caryl Churchill

Appel à communications/interventions/propostitions artistiques. Journée d'études organisée par Ariane Issartel (traductrice, musicienne, doctorante à université de Strasbourg) et Anaëlle Queuille (metteure en scène et comédienne, diplômée de Paris Nanterre), avec le soutien de ACA2, Artcena, la ville de Paris et le groupe "Literature Matters" du CREA.

Date(s)

le 7 mars 2024

Lieu(x)

Bâtiment Maison de l'étudiant·e (MDE), Bâtiment Paul Ricoeur (L)

Journée d'études : Maison de l'étudiant.e - Plato 9
Présentation de la maquette de Vinegar Tom le soir : Espace Reverdy, Bâtiment Paul Ricoeur
Caryl Churchill, figure majeure de la scène contemporaine britannique, est encore mal connue en France. Son oeuvre théâtrale prolifique court des années 1970 à aujourd’hui, et se pose comme le fer de lance d’un théâtre féministe militant – elle sera notamment la première femme autrice résidente au Royal Court Theatre de Londres en 1974 – mais aussi d’une recherche formelle passionnante. Elle explore à la fois des sujets historiques dans une écriture d’inspiration brechtienne (les procès en sorcellerie de la Renaissance anglaise pour Vinegar Tom, la mort de Ceaucescu et la situation dans le bloc de l’est pour La forêt démente, le colonialisme pour 7e Ciel), mais aussi des questionnements contemporains : le clonage humain (Copies), la collapsologie (Du ciel tombaient les animaux), le crash du marché boursier (Serious Money), ou encore les réseaux sociaux et leur impact sur nos relations affectives (Love and Information). Son style lui-même connaît une évolution notable ; elle s’essaie tant à l’écriture influencée par l’improvisation au plateau avec des compagnies comme Joint Stock ou Monstrous Regiment, qu’à des explorations formelles audacieuses dans des pièces plus tardives : elle travaille ainsi un langage obsessionnel et surréaliste (Blue Heart ; This is a chair), le genre du conte (La Vocifère) ou encore le mélange entre danse et théâtre (A mouthful of birds). La pièce Top Girls (1984), qui met en scène une figure de femme « carriériste » confrontée à d’autres modèles possibles de femmes fortes, dans un hallucinant voyage entre hier et aujourd’hui, de la papesse Jeanne aux tableaux de Bruegel jusqu’au Londres des années 80, lui assure une renommée internationale. 

Célébrée comme une voix majeure dans le paysage composite du théâtre contemporain britannique, qui croise les influences du théâtre de la catastrophe d’Howard Barker, le In-Yer-Face de Mark Ravenhill ou Sarah Kane, le réalisme minimaliste de Martin Crimp, ou encore le théâtre social de Jim Cartwright, Caryl Churchill est encore très peu montée et portée à la scène en France. On compte une mise en scène de Top Girls par Aurélie van den Daele, créée en 2010 avec Deug Doen Group ; Copies en 2012 par David Ayala et Monique Hervouët en 2013, au Grenier à Sel d’Avignon ; et enfin plus récemment Du ciel tombaient les animaux, présentée au Rond-Point en 2020 dans une mise en scène de Marc Paquien. Comment expliquer cette quasi-absence de Caryl Churchill, et plus généralement des voix britanniques contemporaines sur les scènes françaises ? Bien sûr, se posent des questions de traduction lorsqu’on porte ces textes à la scène : comment rendre la concision et l’économie de la langue de Churchill, sa force de frappe, son travail autour du non-dit ? 

Depuis deux ans, nous constituons une équipe engagée dans un processus de recherche-création autour de l’écriture de Churchill. Issu·e·s à la fois de l’université et du domaine artistique, nous portons ensemble un projet autour de la pièce Vinegar Tom, dont nous avons déposé la première traduction française à l’Arche en janvier 2023. Une troupe formée de membres issus des conservatoires parisiens et du master mise en scène et dramaturgie de l’Université de Nanterre prend en charge la mise en scène de cette traduction, qui sera présentée dans le festival Actée au Nouveau Gare au Théâtre en mai-juin 2023. 

C’est à l’occasion de cette aventure que nous organisons à Nanterre une journée dédiée à Caryl Churchill. 
 

Programme

Maison de l’étudiant.e – Plato 9
 
9h30-10h : Accueil et présentation de la journée par Ariane Issartel et Anaëlle Queuille

Session 1 : En recherche sur Churchill
 
10h-10h40 : Mark Robson – ‘It’s like a metaphor for something or other’: On Caryl Churchill, Freedom and Necessity
 
11h-11h30 : Lisa Bertucco – « She has brought a devil into the world » : sages-femmes, filiation et héritage dans Vinegar Tom de Caryl Churchill et Le Firmament de Lucy Kirkwood
 
11h30-12h : Kamila Mamadnazarbekova – « Tell me your imp’s names » : la conspiration animale, les liens de parenté et l’écologie queer de Caryl Churchill à nos jours
 
12h-12h30 : Présentation de l’atelier de traduction des masterants de Nanterre, dirigé par Yan Brailowsky, et des mastérants de traduction LISH de Paris 8 dirigés par Marie Nadia Karsky – Traductions croisées de Vinegar Tom, Cloud Nine, et Seven Jewish Children

Session 2 : Le texte comme matériau
 
14h-14h30 : Camille Protar, Elise Maître, Clément Martin, Artun Özsemerciyan – Présentation d’un projet de mise en scène sur Copies, Caryl Churchill
 
14h30-15h : Saraé Durest – Présentation et mise en voix de la traduction de The Striker / La Vocifère
 
15h30-16h : La Cie les Evadé·es – Présentation du projet Vinegar Tom
 
Pause
 
16h20-17h30, Table ronde animée par Naomi Toth, avec tou·tes les intervenant·es
 
 
18h30-19h30 (Espace Reverdy, Bâtiment Ricoeur). Présentation de la maquette de Vinegar Tom, par la Cie les Evadé·es 

Mis à jour le 29 février 2024