MNIAI, SOUKAYNA

Doctorante contractuelle

Normalienne, agrégée d'anglais
Domaine de spécialité
: Histoire et cultures des Etats-Unis
Contact : Soukayna MNIAI

Résumé : L’objet de cette thèse est d’expliquer comment la question des violences sexuelles à l’université a été construite comme problème public, et comment les représentations de ces violences orientent les dispositifs de prévention et de répression mis en place depuis les années 1970 dans les universités américaines.
Cette recherche se décline en trois principaux axes. Le premier porte sur la construction des problèmes publics, qui consiste à analyser les processus par lesquels les violences sexuelles ont été reconnues par de plus en plus d’universités, et par la société américaine plus généralement, comme faisant problème et devant faire l’objet d’une prise en charge par des politiques publiques. Le second a pour but d’analyser plus spécifiquement les opérations de qualification et de mesure des violences sexuelles dans les universités car la définition même de ce que doit recouvrir la notion de « violences sexuelles » est un objet de luttes entre différents acteurs, et différentes conceptions. Enfin, le troisième axe de cette recherche est centré sur l’émergence, l’institutionnalisation et la professionnalisation des dispositifs de répression et de prévention (approche en termes de santé publique) des violences sexuelles dans les universités américaines depuis les années 1970.

Thèse

Titre : Sociohistoire de la lutte contre les violences sexuelles dans les universités américaines depuis les années 1970 : des mobilisations féministes et étudiantes à la construction d'un problème de santé publique
Directrice de thèse : Caroline Rolland-Diamond
Début : 2017

Activités d'enseignement et de recherche

Enseignement
En 2018-19 :
- Civilisation britannique L1
- Civilisation américaine L2 « Création de la nation américaine »

En 2017-18 :
- Traduction (version et thème) en Licence 1
- Civilisation américaine en Licence 2, « Création de la nation américaine 1607-1791 »

Recherche
Représentante des doctorant.e.s du CREA
Co-création (avec Gabrielle Adjerad) du séminaire des doctorant.e.s du CREA mis en place au printemps 2018 (une séance par mois en moyenne)

Parcours universitaire

Doctorante contractuelle à l’Université Paris Nanterre (2017-2020)
Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan
Master de sociologie contemporaine (2017)
Master d’études anglophones (2016)
Agrégation externe d’anglais (2014)

Mis à jour le 20 décembre 2018