• Conférence/Rencontre/Débat (recherche),
  • Séminaire / Formations,

Séminaire de littérature du CREA : Marc Crépon, L'Héritage des langues. Ethique et politique du dire, de l'écriture et du traduire.

Publié le 5 octobre 2022 Mis à jour le 5 octobre 2022
Marc Crépon, L'Héritage des langues
Marc Crépon, L'Héritage des langues

Le Séminaire de littérature du CREA réunit les chercheuses et chercheurs du laboratoire autour de publications récentes dans le champ des études littéraires et esthétiques. Il est ouvert à toutes et à tous.

Date(s)

le 7 février 2023

17h-19h
Lieu(x)

Bâtiment Max Weber (W)

Salle de séminaire 1
Nous aurons le plaisir de recevoir Marc Crépon (ENS) autour de son ouvrage L'Héritage des langues. Ethique et politique du dire, de l'écriture et du traduire, à paraître chez Fayard en novembre 2022.

Quatrième de couverture :
"Marc Crépon propose une lecture des travaux de Jacques Derrida au travers desquels il s’intéresse à la question de l’identité et de sa relation à la langue, au dire, à l’écrire et au traduire. Ses réflexions partent d’un constat : l’identité, telle que fantasmée et revendiquée par certains discours nationalistes, est une fiction. L’auteur montre que la langue est souvent considérée comme support d’identité individuelle, nationale ou ethnique. Les idéologies nationalistes, qui font de la langue un enjeu politique, l’ont maintes fois brandie comme monopole d’un peuple et s’en sont servi comme facteur d’attribution ou de refus d’une citoyenneté. Pourtant, la langue n’appartient à personne, explique Marc Crépon, ni à une communauté, ni à un individu singulier. Elle n’est jamais fixe, elle évolue au gré des usages, des transmissions et des apports. Communiquer, par oral ou par écrit, c’est d’abord emprunter les propos d’autrui ; c’est aussi traduire, importer des éléments d’autres langues dans la sienne ; c’est enfin hériter d’une tradition langagière pour créer une langue nouvelle. Ainsi, la langue a un aspect éminemment éthique et politique. Son appropriation, son utilisation comme un instrument d’éducation et de formatage, et sa monumentalisation nationale ont souvent traduit le désir d’une domination coloniale. Marc Crépon va au-delà d’une simple explication de la pensée de Derrida. Il replace son discours dans une dynamique politique et sociale contemporaine : les problématiques de citoyenneté, d’hospitalité et d’accueil des étrangers, de rapport à la religion ou encore de terrorisme sont toutes liées à la langue, à son utilisation, à sa perception, à son idéalisation."

Discutante : Françoise Kral

Mis à jour le 05 octobre 2022